SOLID BAMBOO, UN TERME GLOBAL SOLIDE

Le nom solid bamboo est de plus en plus souvent utilisé pour décrire les fibres de bambou thermo-traitées et compressées, mais on rencontre parfois aussi d’autres noms, comme le bambou de 5ème génération, le strandwoven bamboo, SWB5G, bamboo XL ou bambou composite.

SOLID BAMBOO, LA RÉVOLUTION DURABLE

D’INNOMBRABLES UTILISATIONS DE BAMBOU COMPOSITE

Lorsque nous parlons du bambou, nous parlons d’une graminée composée de hautes tiges ligneuses et de feuilles articulées. Cette herbe pousse vite et est présente partout dans le monde. Il existe pas moins de mille quatre cents espèces de bambou.

PLUS DURABLE QUE LE BOIS DUR TROPICAL

Solid bamboo est l’alternative durable au bois dur tropical. Cela n’est pas seulement dû à la longue durée de vie du bambou. La façon dont il pousse, et dont il est récolté et produit, font que le bambou est un très bon choix pour les personnes qui ne veulent plus utiliser de bois dur tropical. Le bambou capte en plus davantage de CO2 que les arbres. Donc suffisamment de raisons pour considérer le bambou dans votre projet.

31_srcset-large
22_srcset-large
13_srcset-large

UNE HERBE QUI POUSSE VITE

Notre bambou est fabriqué avec le Phyllostachys pubescens, appelé aussi plus communément le timber bamboo (ou bien bambou bois). Cette espèce convient en particulier pour les applications de bois fournies par Solid Bamboo. Les longues fibres de cette espèce de bambou assurent sa solidité.

Le bambou pousse beaucoup plus vitre qu’un arbre, et il est donc plus rapidement ‘mûr’ pour être récolté. L’espèce à la croissance la plus rapide peut même pousser à la vitesse d’un mètre par jour. Le bambou constitue ainsi un moyen pour contrer la déforestation des forêts tropicales.

Tandis que les forêts tropicales demandent entre 60 et 120 ans pour arriver à maturité et procéder à l’abattage, le bambou peut être récolté et transformé après 4 à 6 ans. Un abattage régulier dans une bambouseraie est même sain pour la forêt.

Les plants de bambou assimilent en outre près de 5 fois plus de CO2 qu’une forêt et dégagent 36% plus d’oxygène. La récolte du bambou ne compromet pas ce processus. Une bambouseraie correctement gérée continue à dégager autant d’oxygène. Le bambou est une plante efficace pour éviter le lessivage de terreaux fertiles: les racines denses retiennent la terre et préviennent ainsi l’érosion.

PRODUCTION

Nous avons également opté pour la méthode la plus respectueuse de l’environnement pour la production des troncs de bambou afin de faire du bambou laminé ou du solid bamboo.

Quelques exemples:

  • La chaleur nécessaire lors des différents processus vient de nos propres fours. Ceux-ci sont alimentés par des résidus de déchets et par la sciure de bambou.
  • Pour la production de solid bamboo, on utilise la résine de formaldéhyde (européenne) comme colle. Dans notre vie quotidienne, le formaldéhyde est présent dans des milliers de produits. Une concentration trop élevée est cependant mauvaise pour la santé. C’est la raison pour laquelle l’Europe applique des directives sévères. En effet, la norme E1 actuelle sera en quelques années renforcée en norme E0. Chez Solid Bamboo, nous sommes entièrement préparés. La distribution de notre solid bamboo représente moins de 50% de la norme future E0 plus sévère.
  • Nous imposons des exigences élevées aux conditions de travail de nos collaborateurs. Nous le contrôlons personnellement sur place, plusieurs fois par an.

TRANSPORT

Pour le transport aussi, nous avons opté pour une solution durable. Tout le bambou que nous importons est expédié aux Pays-Bas par le biais de ‘slow steaming’. En réduisant la vitesse du bateau, nous réalisons une réduction considérable jusqu’à parfois 59% du carburant nécessaire.

Dans un monde où l’environnement mérite d’être respecté, le bambou est donc une alternative durable. En effet, la production de bambou contribue à un écosystème sain.


DEUX ESPÈCES DE BAMBOU

panda0_srcset-large

ET LE PANDA ALORS ?

Régulièrement, on nous pose la question si la récolte de bambou n’est pas au détriment de l’espace vital du panda – car il mange en exclusivité du bambou. La réponse est claire: non, car le panda vit dans des zones protégées et clôturées en Chine centrale, tandis que le solid bamboo vient des provinces orientales.

Hormis cela, le panda passe le plus clair de son temps au sol. Il cherche les jeunes pousses de bambou qu’il mange au plus près du sol. L’espèce de bambou que nous utilisons le plus souvent n’a pas de poussés latérales sur les premiers 5 mètres (!). La bonne nouvelle, c’est que différents rapports montrent une croissance du nombre de pandas vivant à l’état sauvage.